• Prenez un dimanche soir, des twittos et une liste des meilleurs personnages féminins de série, et vous obtenez un gouvernement farfelu et pourtant tellement plus satisfaisant que la réalité...

    participants: @mrrainwhisper, @ladyteruki, @lordofnoyze, @TheodoraManzana, @gehenne, @TToeman, @Drianis_A, @Sev__, @LudoBoggio et @TaoCritik

     

    Ce gouvernement rêvé

    1er ministre: C.J. Cregg

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Ministre de la Justice: Alicia Florrick

    ***

    Ce gouvernement rêvé       Ce gouvernement rêvé

                              Ministres de l'Intérieur: Claudette Wyms et Lilly Rush                                             

    ***

    Ce gouvernement rêvé

                   Ministre de l'Environnement: Leslie Knope             

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Ministre de la Santé: Dr Lisa Cuddy

    ***

    Ce gouvernement rêvé

                      Ministre des Affaires Étrangères: Fabienne Lepic

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Ministre des Arts: Claire Fisher

    ***

    Ce gouvernement rêvé Ce gouvernement rêvé Ce gouvernement rêvé

    Ministres des médias et de la presse: Leona Lansing, Dana Whitaker et Jordan McDeere

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Ministre du Commerce: Anya Jenkins

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Ministre du Droit des Femmes: Roseanne Conner

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Ministre de la Défense: Aeryn Sun

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Ministre de la Jeunesse et des Sports: Faith

    (oui, je sais, c'est une photo d'Écho)

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Ministre de la Recherche et des Sciences: Winifred Burkle

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Ministre des Transports: Olivia Dunham

    ***

    Ce gouvernement rêvé

    Porte-Parole du gouvernement: Joan Holloway


    1 commentaire
  •  

    Je préfère l'ouverture des Jeunes Filles en Fleur à celle de Swann. Comment peut-on vouloir revivre le soir ? Chaque fois que le soleil disparaît, revient l'ondulation primaire, le balancement qui ne cesse jamais : entre sanité et abîme, entre réel et tourmente. Même quand le corps est immobile, la lumière éteinte, les draps lourds sur la peau, l'esprit balance. Et avec lui tous les muscles, tous les organes, toutes les cellules. D'avant en arrière en avant en arrière. Jusqu'à ce que, soudain, on tombe. Alors, dans un sursaut du corps tout entier, on ouvre, effaré, les yeux et l'âme. Et l'incongruité du réel nous submerge. Qui pourrait préférer cela à la ligne continue du matin ?

    Le matin premier est celui des volants roulants pas entièrement baissés qui laissent filtrer la lumière. Sans lunettes, les petits ronds sont des taches qui rappellent les guirlandes du sapin. Elles se mêlent les unes aux autres, formant lignes et motifs.

    Rien n'est alors décidé, rien ne se joue d'autre que ma volonté dans ce temps suspendu.

    Au bord du monde.

    Pas d'oscillation mais ce mouvement plat, presque imperceptible, qui rapproche de ce que j'imagine être l'avant. Ou l'après. Avant que le monde ne se mette en branle, après qu'il se fut tu.

    Les yeux fermés ou à demi clos, l'ouïe et la vue à peine sensibles, bouger le moins possible pour juste être. Être totalement que c'est tout juste si on en perçoit les limites.

    Que l'éternité soit le matin sans cesse recommencé.

     

     

     


    votre commentaire
  • Cette année fut peu chargée en nouveautés. Le travail et le moral parfois un peu en équilibre, j'ai peu eu la curiosité intellectuelle nécessaire pour partir beaucoup à l'aventure. J'ai préféré le confort des séries dans lesquelles on se love avec familiarité ainsi que les saisons courtes rapidement bouclées. Petit retour sur mon parcours sériephile 2013.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Dernière partie de cette liste imagée des tropes moffatiens. J'espère que ça vous aura plu. J'aurais aimé en faire un véritable article bien rédigé et plein de mots compliqués, mais je manque de temps en ce moment et en un sens, je suis sûre que ça vous arrange bien ! ...

     

    JEUX SUR LES VISAGES

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • On continue avec une autre forme d'écho et de répétition (le motif qui fascine Steven Moffat donc): le double.

     

    LES DOUBLES

    Lire la suite...


    votre commentaire