• Quelques uns des films qui ont marqué mon enfance

    En ce dimanche soir un peu déprimant (comme le sont tous les dimanches soirs, c'est une des nécessités impérieuses de l'existence), j'ai décidé de faire une liste des films qui m'ont marquée lorsque j'étais enfant (déjà un peu grandinette, entre 7 et 12 ans). Séquence nostalgie années 80-90.

    Dans le désordre et choisis au hasard dans ma longue liste:

    1) WILLOW

    Willow (1988), écrit par George Lucas et réalisé par Ron Howard, est le conte de mon enfance. Cette réécriture féérique aux aspects très messianiques (la petite Elora est confiée à une rivière dans un berceau en osier) a tout ce qu'il faut pour plaire: de l'humour (grâce à Madmartigan interprété Val Kilmer), de l'action (idem) et de l'émotion. Il y a des nains, un méchant qui devient gentil, une fille qui se rebelle contre sa reine de mère, de la magie (plein), des cascades, des trolls, des fées, des animaux qui parlent et un happy end. Et Ron Howard filme le bébé comme un personnage à part entière, captant des expressions surprenantes et toujours à propos. Alors oui, les effets spéciaux et même la narration ont vieilli, mais pour l'avoir revu récemment ça a plutôt bien vieilli. Il y a un petit charme un peu désuet à ce film qui a su rester efficace pour ce qu'il est. Mais la charge affective qu'il revêt pour moi joue sans doute pour beaucoup dans mon opinion...

    2) INDIANA JONES ET LES AVENTURIERS DE L'ARCHE PERDUE

    Le film a perdu pas mal de son effet sur moi maintenant. Je l'ai revu l'an dernier et me suis plutôt ennuyée. Il n'empêche que pour la petite fille que j'étais Indiana Jones c'était génial! Beaucoup pour l'action d'ailleurs. J'étais toujours triste pour le petit singe (aujourd'hui encore je suis souvent plus émue par les morts d'animaux dans les films/séries que par les morts d'hommes. Ça me semble toujours plus "vrai" pour les animaux, comme s'il y avait un risque qu'ils meurent vraiment. Alors que ça n'arrive que dans Luck). Mais surtout j'adorais le fait que Indy se retrouve face à des serpents alors que c'est la seule chose qu'il craigne. Oui, les héros qui souffrent et sont faillibles c'était déjà un peu mon kiff. Mais surtout j'aimais qu'il batte les Nazis, car pour une raison que j'ignore j'étais passionnée par la Seconde Guerre Mondiale lorsque j'étais petite. (Ça m'a duré très longtemps...)

    3) E.T.

    On continue dans le Spielberg avec ce petit chef d'oeuvre d'émotions. Je ne l'ai jamais revu depuis que je suis grande (...) mais j'en garde des souvenirs extrêmements précis: la petite Drew Barrymore avec ses couettes qui hurle, les grenouilles qui s'échappent de l'école, ET dans les peluches, et surtout cette espèce de base hospitalière toute en couloirs souples et en sas, dans laquelle Elliot et ET sont retenus à la fin. C'est typiquement le genre de film que j'aimais mais que j'hésitais à chaque fois à revoir: beaucoup trop d'émotions pour mon petit coeur. Et une tension qui me prenait à la gorge. Est-ce que ça marcherait aussi bien sur moi aujourd'hui? Je ne veux pas le savoir et préfère garder intact le souvenir que j'en ai.

    4) L'HISTOIRE SANS FIN

    Quelques uns des films qui ont marqué mon enfance

    ARTAAAAAX! Gros traumatisme d'enfance. (Pourtant j'aimais pas les chevaux.) Mais je regardais ce film pour Falcor, l'espèce d'énorme chien volant que j'aurais rêvé d'avoir en ami. Je ne l'ai pas non plus revu depuis l'enfance, mais à mon avis les effets spéciaux font très mal aux yeux maintenant. Quant aux détails de l'histoire, pas beaucoup de souvenirs: des statues, Bastien et l'Impératrice (j'ai appris ce mot avec ce film), c'est tout.

    5) RETOUR VERS LE FUTUR 2

    Pourquoi le 2? Parce qu'on avait la cassette. Je crois même n'avoir jamais vu le 1. Le 3 oui par contre (on avait aussi la cassette), mais pour une raison qui m'échappe je l'aimais beaucoup moins. Retour vers le futur II c'est le skateboard volant qui avait l'air trop cool mais dont je me demandais comment ils arrivaient à ne pas tomber, moi qui déjà ne m'en sortais pas avec mes rollers Fisher-Price jaune, rouge et bleu. C'est aussi le méchant Beef, un almanach (là aussi j'ai appris un mot avec ce film), une pizza rikiki qui devient énorme passée au four, "du fumieeeeer!" (j'entends encore la voix résonner dans ma tête) et quelqu'un qui dit: "ce soir je ne peux pas sortir, faut que je me lave les cheveux". À l'époque je ne comprenais pas trop que c'était un "fuck you" déguisé. J'étais mignonne.

    6) QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT?

    Alors ÇA c'est du lourd! Je le connaissais par coeur et je l'adorais. Avec mes frères on reproduisait "la trempette" dans nos histoires. Mais moi la scène qui me marquait le plus c'était Roger hurlant "Heureux! E.R.E!". Oui, les fautes d'orthographe me perturbaient déjà, que voulez-vous, je n'étais pas l'enfant la plus cool de mon école...

    7) HOOK OU LA REVANCHE DU CAPITAINE CROCHET

    (J'avais la "vraie" cassette vidéo, pas un enregistrement de la télé, et la jaquette c'était cette affiche.) Robin Williams et Dustin Hoffman cabotinent à mort dans cette réécriture/suite de Peter Pan pour mon plus grand plaisir de petite fille. Et Julia Roberts en fée clochette est à croquer.

    8) LES AVENTURES DE JACK BURTON DANS LES GRIFFES DU MANDARIN

    Beaucoup beaucoup d'actions et des blagues un peu nulles. Plus de la magie, un sorcier chinois qui fait peur et une héroïne chiante mais drôle qui ne se laisse pas faire par Jack Burton. Pas de souvenirs précis mais je me souviens que je kiffais comme disent les jeunes d'aujourd'hui.

    9) LA FAMILLE ADDAMS

    La noirceur et le côté totalement décalé me fascinaient. Pourtant je n'ai jamais adhéré au style de Tim Burton qui reprend pas mal de ces éléments. Mais La Famille Addams c'était différent. D'abord j'aimais que Morticia et Gomez soient vraiment fous l'un de l'autre. Qu'il y ait de l'amour sincère entre les membres de cette famille, finalement plus équilibrée que beaucoup de leurs voisins, me parlait. Aujourd'hui encore j'aime les familles totalement dysfonctionnelles mais qui transpirent l'amour, comme dans Malcolm in the middle ou Raising Hope. Et puis dans La Famille Addams il y avait La Chose, Mortica qui coupe les fleurs de ses rosiers pour ne garder que les épines et surtout, il y avait le Cousin Machin.

    10) L'ARMÉE DES TÉNÈBRES (EVIL DEAD III)

    Voici le seul film d'horreur que j'ai jamais vu et apprécié étant enfant/ado. Je n'ai jamais été versée dans le genre, mon truc à moi c'était plutôt les films d'action et les buddy movies (Die Hard 1, 2 et 3, et surtout Leathal Weapon 1, 2 et 3 ont été regardés jusqu'à ce que la bande de la cassette perde ses couleurs). Mais L'Armée des Ténèbres c'est un film d'horreur comique (made in Sam Raimi), avec cette réplique culte: "Sale fils de pute! - N'insulte pas maman!" (Bon, comme ça c'est un peu nul, mais faut replacer dans le contexte aussi: c'est dit par squelettes en caoutchouc, et... Bon, je laisse tomber. Vous n'avez qu'à regarder.)

     

    J'ai terminé ma liste faite un peu au hasard. Il faudrait ajouter: Sister Act, The Mask, À la poursuite du Diamant Vert, Maman j'ai raté l'avion 1 et 2, Last Action Hero, Turner & Hooch, Robin des Bois prince des voleurs, Men in Black, Jumanji, Hudson Hawk, Casper, Rasta Rocket, Stargate, Sauvez Willy, Un flic à la maternelle, Les Ewoks.

    Je me relis et réalise qu'il n'y a que des films américains... Le seul film français qui me vient à l'esprit (et il me faut chercher) c'est Un Indien dans la Ville. Alors certes il n'y a pas que des chefs d'oeuvres (euphémisme) mais j'ai l'impression que dans les années 80 et 90 on faisait pas mal de films familiaux. Ils sont où les Robert Zemeckis et les Joe Dante des années 2010? Est-ce que je ne les remarque plus parce que j'ai passé l'âge et n'ai pas d'enfants?

    « Réponse à Denis TillinacLettre ouverte »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 21:36

    On avait à peu près les mêmes goûts sauf quelques exceptions (pas vu certains, et j'avais du mal avec Willow, je crois qu'il me faisait un peu peur ^^', à la place, je demandais toujours à ce qu'on regarde Mary Poppins !).

    L'Histoire sans fin, ah ce film (en boucle même si je pleurais et pleurais xD lu le bouquin aussi)... L'un des plus beaux de la liste, tu me fais penser que ça ne me ferait pas de mal de le revoir d'un nouvel oeil.

    2
    tonamiflorent
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 21:47

    Je n'en ai vu que deux !

    3
    amdsrs Profil de amdsrs
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 21:51

    > Florent: oh bah alors... c'est vrai? Pas très télé quand tu étais enfant? J'ai le dvd de "Willow", je te le prêterai :)

    4
    Ebow
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 22:00

    Pareil que watcher, j'avais du mal avec Willow parce qu'il me faisait trop peur. Je l'ai vu à 7/8 ans aussi, c'était peut-être un peu trop tôt. (dans le même genre, j'avais aussi vu Legend à la même période, qui m'avait encore plus traumatisé !)

    Hook, L'Histoire sans fin, Jumanji... Mon dieu que c'est culte ! J'ai dû les voir des dizaines des fois...

    Et ne pas avoir vu Retour vers le futur I, c'est une honte ! (il est aussi bien voir mieux que le II)

     

    5
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 23:10

    J'ai découvert Willow très tard (y'a 3 ans je crois) et c'est dommage car j'avais bien kiffé. Il est fun ce film !

    Je te rejoins pour l'Histoire sans fin et Retour vers le futur (tellement culte ! et le 1 autant que le 2). J'ai aussi été bercée par les "maman j'ai raté l'avion" et "Robin des Bois prince des voleurs" (tellement jouissif de le revoir à la TV l'an dernier, je me rappelais de plein de répliques !). Et puis Jumanji, Casper, ça aussi ce sont des K7 qui ont tourné en boucle chez papy et mamie. Par contre, il y a un énorme oubli à mes yeux : Les Goonies !!! Est-ce normal^^ ?

    6
    S.
    Vendredi 1er Février 2013 à 11:13

    Willow avec Madmartigan et le duo formé par Rool et Franjean, tout simplement épique :D Qu'est ce que j'ai pu regarder ce film...

    "Rool : Ces chevaux sont bien trop rapides pour nous !
    Franjean : On a plus qu'à suivre leurs traces...
    Rool : Hé ben on est pas sorti de l'auberge... Et puis même, même si on les retrouve, ils vont nous attraper, nous flanquer dans une cage, nous torturer pour finalement nous dévorer !
    Franjean : Alors tu proposes qu'on rentre à la maison ?
    Rool : Non ! Pour une fois qu'on rigole !"

    E.T... un merveilleux film plein de tendresse adorable devant lequel j'ai souvent beaucoup pleuré à la fin... (mais qui n'a pas été touché par l'histoire de ce petit extraterrestre perdu ? et par sa dernière phrase "Je suis toujours là, je penserai toujours à toi" - OUIIIIIIIIIIIIIIIIIN *sors son mouchoir*)

    Tu as as mentionné l'Histoire Sans Fin (en plus tu as mis LA scène qui a mon avis en a traumatisé beaucoup), un film magnifique, une très jolie métaphore et beau plaidoyer pour les rêves et l'Espoir, servi par une superbe B.O en plus... Je me souviens que j'avais tanné mes parents pour qu'ils m'offrent le livre et j'avais été déçue de recevoir un livre de poche et pas "le" magnifique livre avec l'Auryn dessus...

    Quelqu'un a mentionné les Goonies dans un commentaire plus haut, ça aussi c'était assez collector :D

     

    7
    amdsrs Profil de amdsrs
    Samedi 2 Février 2013 à 13:26

    => S.

    C'est marrant ça fait plusieurs fois que quelqu'un mentionne les Goonies mais je ne connais absolument pas! Faudrait que j'aille jeter un oeil quand même...

    Moi j'aurais voulu que mes parents m'offrent un vrai Falco... :)

    Merci pour le commentaire!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :