• "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Billet léger d'été à la mode best-of, qui ne sert à rien. Que des images, pas de blabla. Ça va vous changer...

    Mes amitiés préférées en séries. Non exhaustif et sans classement.

    (Le titre est une citation de Montaigne à propos de La Boétie, son BFF. La tarte à la crème des citations de Montaigne au lycée.)

    ***

    1) Danny Trip et Matt Albie, Studio 60 on the Sunset Street

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Parce qu'ils se disent "je t'aime".

    ***

    2) House et Wilson

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Parce que l'un est le coeur et l'autre le cerveau, mais que ce n'est peut-être pas forcément celui qu'on croit.

    ***

    3) Chandler et Joey

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Parce que l'un a prévu une petite pièce au-dessus du garage pour l'autre.

    ***

    4) Ron Swanson and Leslie Knope, Parks and Recreation

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Parce que leur amitié malgré les divergences d'opinions me prouve que je peux conserver mes rares amis de droite.

    ***

    5) Castiel et Dean, Supernatural

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Parce que parfois un ange c'est moins pète-couilles qu'un petit frère.

    ***

    6) Sookie et Lorelai, Gilmore Girls

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Parce que tant qu'à parler beaucoup et vite, autant que ce soit autour d'un repas qui fait saliver.

    ***

    7) Buffy, Willow et Xander

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Parce qu'à cette amitié là, on y croyait vraiment avec nos tripes.

    ***

    8) Ten et Donna

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Parce que Spaceboy et Earthgirl vous coincent les zygomatiques en mode sourire jusqu'aux oreilles, puis ils vous arrachent le coeur.

    ***

    9) Jack et Gwen, Torchwood

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

    Parce que question amitié badass, aucun des deux n'aura jamais le dessus.

    ***

    10) Faith et Bosco, Third Watch

    "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

     Parce que pour supporter un tel con, fallait vraiment que ce soit de l'amitié.

    ***

    Et enfin, Aaron Sorkin et la "parabole du trou". Une déclaration d'amitié.

    « Philoséries "The West Wing" - compte-rendu lacunaire (partie 5)Les meilleurs ennemis - partie 1: ceux qui font peur... »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :