• Mommy knows best

    Very special guest star aujourd'hui puisque ma maman (!) a souhaité écrire un petit texte sur la VO. Je compte sur vous pour être gentils avec elle.

    (Je tiens à préciser qu'elle parle ici de VOST puisque mes parents ne sont pas du tout anglicistes. Preuve que faire le choix de la VO n'est pas une question de compétences linguistiques...

    Et mes parents sont beaucoup plus tolérants que moi, terroriste de la VO. En ce qui me concerne, avec les amis, pas le choix: c'est VO ou rien. Mais c'est la fougue intransigeante de la jeunesse j'imagine...)

    Merci maman!

    ****************************************************************

    Samedi soir. Ambiance fin de dîner entre amis dans notre salon, très bien équipé en hifi/video (c'est la passion de Monsieur toujours en recherche du meilleur son et de la meilleure image. C'est un investissement mais Madame peut la partager et ça, ça n'a pas de prix!).

    Donc le dîner se termine et on fait quoi maintenant ? Deux pas à faire et on est tous sur le canapé prêts à regarder un film sur l'écran qui se déroule sous la lampe du vidéoprojecteur. Oui mais qu'est ce qu'on choisit comme DVD ou Blu-ray (question image et son c'est mieux quand même!) dans le tas posé sur la table basse et surtout, en quelle version ?

    Nous - En V.O sous titrée ça ne vous gêne pas ?

    Les amis – Non pas du tout. On préfère, on a l'habitude même lorsqu'on va au cinéma on choisit plutôt des salles avec ce type de projection.

    Nous - (intérieurement: "ouf ! Yes ! Cool!", ouvertement) pas de problème, choisissez le film qui vous plaît même si on l'a déjà vu !

     

    Deuxième cas: 

    Nous – La V.O c'est pas trop votre truc ? (on connaît quand même ses amis et on les respecte ; on s'adapte, c'est pas grave de ne pas apprécier la V.O, faut relativiser...)

    Les amis – Non on a du mal à s'y faire. Lire et en même temps saisir les images, l'action et le sens du film, ça risque de nous endormir et surtout après dîner.

    Nous – Pas de problème. (on a arrêté d'essayer de convertir à la V.O)

     

    … la suite c'est que le choix d'un bon film français nous ravira mais que celui d'un film étranger nous demandera des efforts au nom de l'amitié pour supporter la V.F ! Si certains de nos amis venaient à me lire surtout ne le prenez pas mal, on n'est pas traumatisés à ce point, l'essentiel est d'avoir passé une bonne soirée ensemble… nous avons d'autres moments pour regarder en V.O.

     

    Mais vraiment la V.O est devenue incontournable. Grâce à notre fille qui nous a convaincus d'essayer et de persévérer nous ne pouvons plus faire marche arrière. Elle nous a permis de découvrir ou de redécouvrir des films et essentiellement de très bonnes séries… Ce type de version restitue une ambiance sonore que ce soit au niveau de l'environnement ou du jeu des acteurs qu'on ne retrouve pas autrement. Les exemples qui me viennent à l'esprit pour les avoir regardées d'abord en VF à la télévision puis plusieurs années après en V.O sur DVD, ce sont les séries Urgences et Third Watch. L'ambiance du milieu hospitalier, l'activité des pompiers et des secouristes, les émotions des différents personnages sont profondément ressenties dans la version originale. C'est comme si je les voyais pour la première fois.

    Monsieur, aussi fan que Madame, et qui vient de lire ces quelques lignes, pense lui qu'apprécier la V.O c'est comme apprécier un tableau: on doit s'en tenir à l'oeuvre originale. Et il faut bien reconnaître qu'on pourrait commencer à faire un petit musée des séries dans notre famille.

     

    « "Mes moments à moi" - spécial Angel (2ème partie)"Mes moments à moi" - Frissons »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Février 2013 à 09:01
    Je suis tout à fait d'accord! A vrai dire, je ne peux plus me passer de la VOST (sauf dans certains cas)!

    C'est très plaisant d'avoir les acteurs avec leurs vrais voix et je trouve que c'est uniquement de cette manière que l'on peut réellement affirmer si un acteur joue bien ou pas. Beaucoup de VF sont très médiocre et gâche le film ou la série.

    Lire des sous-titres n'ai pas un problème; j'oublie carrément que je regarde en VOST vu que j'arrive au fur et à mesure à comprendre ce que disent les personnages sans (presque) regarder les sous-titres (même si j'ai encore du chemin avant de regarder une série en VO).

    Bref, rien ne vaut la VO (sous-titrée anglais, français ou non)!
    2
    Pythie_so
    Mercredi 20 Février 2013 à 20:24

    Moi j'ai été convertie par Amandine. C'est tellement mieux d'avoir la vraie voix des acteurs, les vrais accents. La voix fait partie de l'acteur, du jeu.

    Je suis entièrement d'accord. Et en lettres classiques que je suis je ne peux qu'apprécier le texte original!

    3
    Scarlatiine
    Lundi 25 Février 2013 à 17:29

    Comme je le disais sur Twitter, Madame la maman d'Amandine, vous êtes trop cool xD Quand je pense à ma propre mère qui a failli tomber en syncope quand je lui ai dit que je lisais un livre en anglais... Si un jour je lui dis que je regarde des séries en VO (même avec sous-titres), je l'emmène aux Urgences immédiatement !En fait, je suis moi aussi devenue une intégriste de la VO à part pour deux ou trois séries. C'est bizarre, d'ailleurs, vous citez Urgences, je l'ai découverte et adoré en français, eh bien, les dernières saisons, j'avais du mal à regarder en VO, parce que, comme vous dites, c'est comme regarder une nouvelle série ; ce n'était pas la même série que je regardais, et comme je suis profondément attachée à la VF qui me l'a fait aimer, j'ai encore du mal aujourd'hui à la regarder en VO... (un peu alambiquée, cette phrase... :P)

    Mais sinon, à part cet exemple, chez moi, c'est VO obligatoire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :