• "Mes moments à moi" - Frissons

    Dernier épisode de "mes moments à moi". Pour l'instant en tout cas, car j'ai bien aimé l'exercice alors je ne m'interdis pas de le refaire!

    Derniers moments sous le signe du frisson. Pas celui qu'on éprouve lorsqu'on a peur, mais l'autre: le petit frisson dans la nuque que les sériephiles connaissent si bien, qu'il s'agisse d'un danger imminent, d'une scène d'action impressionnante, ou d'une scène puissante à l'harmonie parfaite entre une réalisation impeccable et une interprétation magistrale.

    Alors, dans l'ordre, pour vous éviter les spoilers: 1) House (saison 5), 2) The Wire (saison 1), 3) Carnivale, 4) Rome (saison 2), 5) et 6) The West Wing (saison 2)

    1) "Enjoy yourself"

    Les derniers épisodes de la saison 5 de House avec leur exploration de la folie qui s'empare progressivement de House, les hallucinations de plus en plus puissantes jusqu'au twist final, tout ça m'angoisse profondément, je dois bien l'avouer. À tel point que, si j'adore revoir des épisodes de la série, je n'ai pas encore osé me confronter une seconde fois à cette fin de saison.

    J'ai plusieurs scènes extrêmement marquantes en tête, qui ont produit sur moi une impression formidable (au sens 1er du terme). Tout d'abord la fin du 5x21 ("Saviors") avec cette première apparition sidérante d'Amber chuchotant soudain à l'oreille de House.

    "Mes moments à moi" - Frissons

     

    Mais c'est surtout cette scène d'une Amber chantant "enjoy yourself" dans "Under your skin" (5x23) que je retiens. Parce que l'on croyait la folie derrière House et que son "Wilson, come and get me" est bouleversant. Anne Dudek livre une interprétation angoissante à souhait, et Hugh Laurie est parfait, comme toujours. Frissons.

    "Mes moments à moi" - Frissons

    Et bien sûr le moment où House, dans le dernier épisode, réalise qu'il a tout halluciné, puis lorsque Wilson le dépose à la clinique, le tout sur fond de Rolling Stones. Cette fin de saison m'a secouée. (Même revoir les captures d'écran pour sélectionner les images à mettre ici me met mal à l'aise. C'est dire.)

    "Mes moments à moi" - Frissons

     

    "Mes moments à moi" - Frissons

     

     2) McNulty écoute la bande

    Kima s'est fait tirer dessus et est entre la vie et la mort. Et c'est avec les policiers, et surtout avec McNulty, que nous découvrons les détails de ce qui s'est passé, sous la forme de l'enregistrement audio du micro que Kima portait. Tension palpable pour le spectateur et pour McNulty qui est violemment secoué.

     

    3) Ben sauve Jonesy

    Alors là je laisse la parole à Pol Gornek qui a évoqué ce moment ici

     

    4) Le triomphe d'Atia

    En réalité (et dans la réalité historique) la saison 2 de Rome s'achève sur le triomphe d'Octave, enfin victorieux de Marc-Antoine et prêt à devenir empereur. Mais à y regarder de plus près, c'est Atia qui, littéralement, entre dans la lumière. Elle est la véritable héroïne de la série, celle que l'incroyable Polly Walker a réussi à nous faire détester et admirer, comprendre et rejeter, et celle dont on va même partager le chagrin alors qu'elle est cruellement ignorée par Marc-Antoine lorsqu'elle fait le voyage jusqu'en Egypte. La tête haute jusque dans la défaite.

    Atia, c'est une salope magnifique. Et sa dernière scène est à son image.

     

    5) Les premières minutes de la seconde saison de The West Wing

    Le choc de la fusillade, le désordre et Josh.

     

    6) Celui que j'emporterais sur une île déserte

    Parce que je l'ai revu des dizaines de fois et que l'émotion est toujours intacte. Le summum de la télé qui donne des frissons. Et peut-être un des sommets de la télévision tout court.

    The West Wing, final de la saison 2, cinq minutes intenses.

     

    « Mommy knows bestDe l'évolution de la structure capillaire comme symbolique... »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Février 2013 à 14:43

    Ah ça y est, je vois les screencaps !

    Merci de partager ces moments, *nostalgie*...

    Concernant House, on pouvait difficilement trouver mieux effectivement, cette fin de saison 5 est d'une beauté... Je crois que je n'ai jamais revu ces épisodes non plus, il faudrait, même si comme toi j'ai l'impression que s'y confronter de nouveau demande une petite préparation ^^

    La même pour The Wire. Il y a tellement de scènes où la violence vous file un frisson de vrai "brrr", je trouve intéressant d'en choisir une de "l'après".

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :