• Les meilleurs ennemis - partie 2: ceux qui nous font oublier la morale

    Ils sont tellement cool et badass et drôles et fascinants et délicieusement effrayants qu'on en oublie toute morale. On les aime, parfois plus que l'on aime les good guys de la série.

    Suite de ma saga des billets légers de l'été qui requièrent peu de neurones.

    (Tous les méchants des séries de Whedon pourraient figurer dans cette liste, mais je me suis efforcée de faire un tri.)

    1) Atia, Rome

    La ranger dans la catégorie des méchantes peut surprendre, mais réfléchissez bien: elle fait tuer le fiancé de sa fille par intérêt, fait torturer Servilia, encourage son Octave de fils à s'offrir à César, on ne peut tout de même pas dire qu'elle soit la mère de l'année! Même replacée dans un contexte moral différent (celui de la Rome impériale), Atia reste une salope. Mais dieu qu'elle est magnifique. Le meilleur et le plus mémorable personnage de Rome est donc fictionnel. Take that, history...

    **********************************************

    2) Spike et Drusilla, Buffy the vampire slayer

    Les meilleurs ennemis - partie 2: ceux qui nous font oublier la morale

    Le meilleur couple de méchants de la télévision. Et quand Angelus s'insinue (no pun intended) entre ces deux-là, on a tout naturellement le meilleur triangle amoureux de méchants de la télévision. Et avec Darla dans les flashbacks, on a le meilleur quatuor de méchants de la télévision. Les choses sont tellement simples parfois...

    Les meilleurs ennemis - partie 2: ceux qui nous font oublier la morale

    ***********************************************

    3) Scorpius, Farscape

     

    Les meilleurs ennemis - partie 2: ceux qui nous font oublier la morale

     

    Scorpius c'est d'abord le bruit du cuir de sa combinaison, son élocution si particulière (faut boire un verre d'eau coco, t'as la bouche sèche), des tubes qu'il s'enfonce dans le crâne et puis des manigances à n'en plus finir. Le plus intéressant chez Scorpius c'est sa complexité: un type dégueu mais qui dans le fond a plutôt des intentions nobles, sauf que for the greater good il accomplit des actions plus que condamnables. Le fait qu'il bouscule autant John Crichton dans ses convictions (alliance? pas alliance?) fait de lui un méchant parfaitement écrit. En plus d'une interprétation ultra cool.

    ***********************************************

    4) Lilah Morgan et Lindsey McDonald, Angel

    Les meilleurs ennemis - partie 2: ceux qui nous font oublier la morale

    Costumes de luxe, voitures de luxe, la philosophie capitaliste du rendement chevillée au corps et des répliques dont le cynisme fleure bon les entrailles étalées sur l'autel d'un démon. Bon, surtout Lilah en fait. Si seulement on avait pu la garder à la place de l'insipide Eve en saison 5...

    ***********************************************

    5) Crowley, Supernatural

    Les meilleurs ennemis - partie 2: ceux qui nous font oublier la morale

    Un bon méchant ce n'est pas forcément celui qui a la storyline la plus intéressante: franchement on se fiche un peu des intentions de The King of Hell à part qu'il veut faire des Winchesters ses bitches. Mais parfois un bon méchant c'est tout simplement celui qui te fait tressauter sur ton siège quand son nom défile au générique parce qu'il est trop cooool! Du coup, là, bah mission accomplie quoi, monsieur Sheppard.

    ***********************************************

    6) The Master, Doctor Who

    Rien que pour ça:

    ***********************************************

    7) Chris Keller, Oz

    Les meilleurs ennemis - partie 2: ceux qui nous font oublier la morale

    C'est un méchant, un tueur, un odieux, un tordu dont la conception de l'amour est plus que sadique et égoïste. Est-ce le jeu à fleur de peau de Chris Meloni? Est-ce le fait que Keller soit pendant un temps le seul aspect positif de la vie de ce pauvre Beecher qui fait qu'on s'y attache? Toujours est-il que ce personnage a la puissance, la fascination et la beauté des grands amants sadiques de la littérature. Et il est tout aussi mortel. J'aime ce personnage autant qu'il me terrifie.

    ***********************************************

    8) Illyria, Angel

     

    Les meilleurs ennemis - partie 2: ceux qui nous font oublier la morale

     

    Ranger Illyria parmi les villains se discute, j'en suis bien consciente. Parce que ce qui fait justement l'originalité de ce personnage c'est sa distance: pas immoral ni même amoral. Illyria n'a pour nous pas plus d'intérêt ou de compréhension que nous n'en avons pour une colonie de fourmis. J'ai rarement vu un personnage aussi adacieux. En plus d'être badass, violente, émouvante, déconcertante, drôle à ses dépens et merveilleusement incarnée par Amy Acker. 

    « Les meilleurs ennemis - partie 1: ceux qui font peur...Des personnes avec un peu d'intérêt »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :