• Les DMA

    Aujourd'hui, petit point sur les réseaux américains et leur fonctionnement bien différent du nôtre.

    Le territoire américain est divisé en DMA, pour "Designated Market Area", parfois appelé aussi "Television Market Area":

     

    Carte des DMA

     

    Chaque DMA compte plusieurs chaînes de télé (télés locales donc), plusieurs stations de radio, etc. Lorsque vous voyez dans les films ou les téléfilms des reporters de chaînes fictives aux noms en forme de sigles, type KBBL dans The Simpsons ou WGBS à Metropolis, c'est à cela que ça fait référence.

    Ce sont en fait ces chaînes qui retransmettent, via leurs canaux, les grands networks que l'on connaît. CBS, ABC ou NBC ne diffusent pas directement dans les États américains, mais empruntent les canaux locaux des DMA. Cette particularité américaine a pour origine à la fois le fédéralisme comme mode de pensée, et, de manière plus pragmatique, l'immensité du territoire qui avec plusieurs fuseaux horaires ne permet pas aux grands networks de prendre en charge leur propre diffusion.

    Le DMA prend généralement le nom de la plus grosse ville qu'il contient. C'est là qu'est, ou était, placé l'émetteur qui couvre la zone. Ils sont 210, et les tailles sont extrêmement variées: de plusieurs centaines de milliers de téléspectateurs (pour New-York par exemple), à quelques milliers, comme Glendive, Montana, le plus petit des DMA.

    Concrètement cela peut agir en contre-pouvoir ou en censure vis-à-vis des programmes de networks. C'est un cas extrême illustré dans cet extrait de Studio 60 où Jordan doit affronter le problème suivant: des chaînes affiliées (donc les réseaux locaux de ces DMA par lesquels transitent les gros networks) refusent de diffuser la prochaine émission du show dont elle a la responsabilité car elles subissent des pressions de la part des locaux, outrés par l'annonce de la diffusion prochaine d'un sketch anti-chrétien.

     

     

     

    « C'est éprouvant mais ça vaut les larmes verséesLa FCC »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Septembre 2012 à 14:34

    Ma foi, c'est instructif. Je savais que les chaînes locales américaines étaient très puissantes mais pas à ce point.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :