• Le 11 septembre en séries - 1ère partie

    Petit tour d'horizon de l'impact (sans mauvais jeu de mots) du 11 septembre sur les séries. Comme d'habitude je ne prétends pas être exhaustive mais juste poser quelques jalons de cette période déjà historique pour nous. Quoique...

    Le 11 septembre affectant tous les Américains, il était logique qu'il affecte toutes les séries. D'autant plus que le format séries a ceci de particulier qu'il est en prise quasi instantanée avec le présent. Que la représentation en soit fidèle, parodique ou en contrepoint, le réel nourrit les séries, peut-être plus qu'il ne nourrit le cinéma. L'immédiateté de la réaction est encore plus aisée pour les séries de network dont la production est en quasi-direct que pour les séries de câble. Ce qui leur permet de coller au plus près de l'actualité (en témoignent les épisodes inspirés de l'affaire DSK diffusés quelques semaines plus tard), le 11 septembre n'ayant pas échappé à la règle.

    On peut distinguer deux types de séries: celles qui préexistaient au 11 septembre et qui ont vu leur narration être modifiée, plus ou moins profondément (Third Watch), et celles qui sont nées en réaction au 11 septembre (Rescue Me). Mais même les spots promotionnels ont été affectés. Ainsi ce clip de NBC, diffusé le 10 septembre et ôté de l'antenne dès le lendemain. La bonne humeur qui s'en dégageait n'étant plus d'actualité.

    (Oui, la NBC en 2001, c'était la très grande classe.)

    L'événement

    Le cinéma a mis plusieurs années avant de s'emparer du 11 septembre. On pense notamment au World Trade Center d'Oliver Stone en 2006. Ou encore, cette année, à Extremely Loud and Incredibly Close. Les séries sont beaucoup plus réactives de par leur système de production basé sur un temps court. Mais les sitcoms ne pouvaient pas intégrer cet événement tragique sans perdre leur statut de comédie. Les hommages sont donc subtils:

     

    Le 11 septembre en séries - 1ère partie

    "The one with Monica's boots" - 8x10

    Les sitcoms ou comédies (ou dramédies) qui ne se confrontent pas directement au 11 septembre ont plutôt recours aux coupures et censures. À défaut de pouvoir parler de l'événement, ces séries gomment tout ce qui pourrait le rappeler, même de manière indirecte. Ainsi Sex and the city a supprimé les tours jumelles de son générique en saison 4, comme Friends d'ailleurs, dans ses vues de la ville entre chaque scène.

    Le 11 septembre en séries - 1ère partie

    Le 11 septembre en séries - 1ère partie

    Friends, à nouveau, a dû entièrement modifier une storyline de son épisode 8x3 diffusé le 11 octobre 2001 et qui à l'origine montrait Monica et Chandler accusés d'être des terroristes alors qu'ils sont dans l'aréoport en partance pour leur lune de miel...

    Même les séries plus anciennes doivent être modifiées pour permettre leur diffusion: une scène de l'épisode "Outta dodge" de Mariés, deux enfants, a été supprimée lors des rediffusions de la série. On y voyait des arabes posant une bombe devant chez les Bundy.

    Les dramas adressent l'événement de façon plus directe. Ainsi, l'introduction de Law and Order change, pour laisser place à ce texte, prononcé d'une voix grave:

    "On September 11, 2001, New York City was ruthlessly and criminally attacked. While no tribute can ever heal the pain of that day, the producers of Law & Order dedicate this season to the victims & their families and to the firefighters & police officers who remind us every day with their lives & courage what it truly means to be an American."

    Third Watch se déroulant à New York dans le milieu des pompiers et des ambulanciers, la série ne pouvait pas se permettre d'ignorer l'événement. Le 11 septembre a considérablement bouleversé les lignes narratives et a donné à la série ses plus beaux épisodes.
    La saison 2 s'est donc ouverte sur un épisode entièrement constitué de témoignages de membres des forces de l'ordre et des pompiers. En voici les premières images:

     

    Voici le premier acte de l'épisode "After Time", on y voit les pompiers et les policiers dans les jours qui suivent le 11 septembre. Leur épuisement ainsi que le réconfort et le soutien de la population.

    Third Watch, par pudeur et parce que la réalité est trop dure pour être représentée, le reél ayant dépassé la fiction, fait l'ellipse de la catastrophe. Un épisode se situant juste avant et se finissant sur le bruit assourdissant des avions, et un épisode commençant juste après. Et ce monologue de fin de saison offre un retour émouvant sur les événements.

    Même les séries pour enfants ont le droit à leur épisode spécial. Elmo de Sesame Street est choqué par un incendie et rencontre des pompiers. Dont l'un fait d'ailleurs l'acteur dans Third Watch. (Est-ce le bon moment pour vous dire que j'adore Elmo?). Attention, cutest moment ever:

     J'ai gardé le meilleur pour la fin. Oui, vous avez deviné: "Isaac & Ishmael", épisode d'ouverture de la saison 3 de The West Wing. Avec cet immense épisode destiné à la fois à expliquer le conflit et le terrorisme et à mettre en garde l'Amérique contre les dérives à venir à cause du Patriot Act, The West Wing se révèle visionnaire et, comme toute la série, formidablement pédagogique. Et passionnant. Et cet épisode a été diffusé le 3 octobre 2001, moins d'un mois après la tragédie. Ce qui ne le rend que plus impressionnant de justesse et d'intelligence. Pas d'extrait mais une invitation pressante à aller regarder cet épisode, qui, puisque hors continuité, peut être vu même quand on ne connaît pas la série. En streaming ici.

    C'est terminé pour cette première partie. À bientôt pour la suite!

    Edit: Sur les conseils avisés d'@IrisKV je vous donne le lien du premier numéro post 9/11 du Daily Show. Attention ça remue les tripes.

    « J'ai envoyé la miss au séminaireParce qu'il faut que quelqu'un se souvienne »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    thandie
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:48

    Merci pour cet article très intéressant. La disparition des tours jumelles dans les vues de New York m'avait marquée dans Friend. Je me demande si le stéréotype du térroriste arabe existait avant 2001 dans les séries mais, je me doute bien que le 11 septembre qui a aidé à populariser cette image dans les médias.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :