• Et alors? T'as bien aimé? (comédies)

    Retour éclair sur quelques nouveautés de la rentrée dont j'ai vu plus que le pilot. (Donc pas Dads.)

     

    BACK IN THE GAME

    Oui, j'ai beaucoup aimé. C'est même ma petite chouchoute de la rentrée.

    Terry, mère fraîchement divorcée de Danny (10 ans, meilleur enfant de l'année) doit retourner vivre chez son père (délicieusement odieux James Caan). À l'université, Terry était championne de baseball, durement entraînée par son fan de père. Quand le petit Danny se voit exclu de l'équipe de baseball de son école parce qu'il est trop mauvais, elle décide de former une équipe parallèle qui accueille tous les losers.

    Et alors? T'as bien aimé? (comédies)

    J'aime les comédies working class et j'aime les comédies tendrement méchantes. Le père/grand-père interprété par James Caan n'a rien d'un papi gâteau: c'est plutôt bière et blagues salaces et racistes. Mais comme tous les autres personnages, il est attachant. Notamment parce qu'il ne s'excuse pas. Des bons sentiments mais pas de morale dégoulinante, un petit quelque chose de Malcolm dans cette série en fait. Back in the game, c'est la série que j'aurais cru écrite par Greg Garcia.

    ********************************************************************************

    THE MILLERS

    La nouvelle série de Greg Garcia, la voilà. Et non, je n'ai pas aimé. C'est poussif et pas très drôle.

    Margo Martindale et Beau Bridges, en désespoir de rôles à leur mesure, jouent un couple marié tendance "elle est chiante - il est limité". Ils ont deux enfants, Will Arnett qui n'arrive pas à sauver le tout, et une fille dont on se fout, mariée à un type transparent sauf quand il parle pour être pas drôle. Ils ont une fille qui a également hérité des gènes de la transparence de son père.

    Et alors? T'as bien aimé? (comédies)

    Le seul bon moment c'est la scène de séparation des parents dans le pilot. L'épisode centré sur l'incapacité du père à s'occuper de lui est presque dérangeant. Et comme l'humour plat ne relève pas le niveau... Greg Garcia, ça sera sans moi.

    ********************************************************************************

    MOM

    Je n'ai pas aimé le pilot. Comme à peu près tout le monde je crois. Et puis, un homme de bon conseil (Nicolas Robert pour ne pas le nommer) m'a convaincue de continuer en m'assurant que la suite était bien meilleure. Grand bien m'en a pris

    Anna Faris est une jeune mère célibataire de deux enfants, une adolescente et un petit garçon. Elle est serveuse, galère beaucoup, et surtout elle est récemment sobre. Car Anna Faris a suivi la voie montrée par sa mère, la grande et magnifique et odieuse Allison Janney, qui a enfin trouvé un rôle, si ce n'est à sa mesure (elle mérite un premier rôle dans un drama de prestige) au moins dont elle n'a pas à rougir.

    Et alors? T'as bien aimé? (comédies)

    Mom c'est une sitcom à l'ancienne, avec de vrais rires de public, mais un plus osée que ce à quoi je m'attendais. Je ne suis pas encore accro, mais ça pourrait venir.

    ********************************************************************************

    TROPHY WIFE

    J'aurais voulu aimer. Vraiment. Parce que Bradley Whitford. Mais en fait, je suis inquiète...

    Malin Akerman, toute en blondeur, en jambes et en décolleté, tombe amoureuse et épouse Bradley Whitford, tout en épaisseur et en années encaissées. Bradley Whitford a deux ex-femmes: une hippie dont on se fout et avec qui il a adopté un gamin atroce qui te fait appuyer sur le bouton avance rapide de ton lecteur, et Marcia Gay Harden, terrifiante, avec qui il a eu deux enfants: un ado geek avec des dents en avant et une gentille ado qui veut porter des shorts courts. Chaque épisode pour l'instant a pour intrigue centrale Malin Akerman qui veut jouer un rôle dans la famille (et ne plus être simplement une trophy wife), fait des grosses bourdes, et est gentiment remise à sa place. Ça pue.

    Et alors? T'as bien aimé? (comédies)

    C'est un peu embêtant pour Bradley Whitford, partisan d'Obama et clairement positionné à gauche, de se retrouver dans une série aussi conservatrice! Je vais donner encore sa chance aux deux-trois prochains épisodes (parce que je suis faible face au fantôme de Josh Lyman) pour voir si Malin Akerman cesse d'être l'outsider cool qui se fait taper sur les doigts à chaque fin d'épisode. Juste le temps que la série soit annulée en fait.

     

    « Rien à voir, S02E03 : Petit survol des nouveautés de la rentrée (Partie 2)Sur mon étagère... de livres contemporains »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :