• De l'évolution de la structure capillaire comme symbolique...

    (Attention, billet de 1er avril...)

    Il est un domaine malheureusement trop souvent ignoré de la sémiotique télévisuelle: il s'agit des manifestations pileuses, qui gagneraient à mon sens à être plus souvent l'objet d'analyses rigoureuses. J'ai donc souhaité vous proposer, à mon niveau, un examen critique de la symbolique capillaire de Sam Winchester. J'ose espérer que cette étude puisse revêtir une valeur paradigmatique dans la conduite de futures études de sémiologie pileuse.

    De l'évolution de la structure capillaire comme symbolique de la place du rêve de normalité dans Supernatural d'Eric Kripke

     

    Lors de la première saison, Sam Winchester arbore la coupe la plus courte de la série. Avec sa coiffure de petit garçon, il est prêt à mener la vie paisible qu'il s'est choisie. Cela se voit symboliquement à la nuque et au regard dégagés: Sam mène une existence honnête, il n'a rien à cacher. Seuls les discrets accroche-coeurs témoignent de son passé dissimulé. Les cheveux sont courts, aucun démon ne peut s'y accrocher: Sam goûte à la liberté de vie du non-chasseur.

     

     En deuxième saison Sam garde encore la base capillaire dite du jeune étudiant. Ainsi peut-on voir qu'il n'a pas perdu ses illusions et qu'il espère encore pouvoir mener une vie normale une fois les portes de l'enfer fermées. Mais le bouleversement représenté par la découverte de sa destinée (il a été choisi pour travailler de concert avec le Démon aux Yeux Jaunes) se concentre sur le front dégagé afin de mettre en relief l'inquiétude. On ne peut que se féliciter de la pertinence de ce choix que l'on peut sans doute attribuer à l'étroite et efficace collaboration entre les scénaristes et les équipes coiffure-maquillage. On notera enfin la subtile longueur laissée aux mèches de devant, permettant de masquer le regard. Car Sam refuse à plusieurs moments dans la saison de voir sa destinée. La symbolique est incontestable.

     

    La troisième saison marque le début du recours au brushing comme manifestation de la prise d'autonomie de Sam. Il refuse de voir mourir son frère qui a vendu son âme, et est prêt à agir de son côté pour empêcher cela. C'est aussi le début affirmé des pattes. Il semble y avoir une corrélation directe entre le côté osbscur de Sam et la taille de ses "sideburns". Ici, elles sont à mettre en relation avec l'aide que Sam accepte de Ruby ainsi qu'avec la menace qui pèse sur "not 100% pure Sam" ressuscité à la fin de la saison dernière. La quatrième saison, avec Sam laissé livré à lui-même et surtout à Ruby, s'inscrit dans la même logique capillaire.

     

    La cinquième saison est celle la division entre les deux frères qui doivent chacun incarner le Bien et le Mal dans la bataille finale. Dean et Sam sont partagés entre destinée et liberté, comme les cheveux de Sam sont clairement partagés par cette nouvelle esquisse de raie au milieu.

     

                                                                                

    À première vue, le Sam de la sixième saison n'est pas très différent du Sam de la saison 5. Mais cette proximité capillaire n'est qu'un leurre pour le spectateur, de la même façon que Dean pense avoir retrouvé son frère. Est-ce la nuque trop longue? Les pattes trop pointues dans leur retour sur les joues? Quelque chose nous dérange dans nos perceptions, et la pilosité concourt alors à nous faire ressentir imperceptiblement l'horrible vérité: Sam n'a plus d'âme.

     

    La septième saison est bien difficile pour Sam, qui se bat contre ses démons intérieurs, contre ses souvenirs de l'enfer, et contre les Léviathans. Capillairement les tourments intérieurs du personnage sont visibles: le phénomène que l'on pourrait audacieusement qualifier de "jachère" témoigne de cette perte de contrôle de Sam sur lui-même. Il ne parvient pas à remettre de l'ordre dans sa tête et sur sa tête.

     

     Les cheveux n'ont jamais été aussi longs et Sam n'a jamais été aussi en paix avec lui-même qu'en ce début de huitième saison. Un ultime signe de l'importance de la capillarité dans l'interprétation du personnage, sans aucun doute.

     

     

     

    N'hésitez pas à me faire part d'éventuelles autres études pileuses que vous voudriez mener ou que vous pourriez trouver. Il serait par exemple intéressant de s'intéresser à la barbe, ou encore aux poils d'aisselle.

     

     

    « "Mes moments à moi" - Frissons(po-hate) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Avril 2013 à 01:25
    Il faut bien que quelqu'un se dévoue pour la faire.

    C'est pas un peu tiré par les cheveux, comme analyse ?

    Voilà. Bonne soirée.
    2
    Lundi 1er Avril 2013 à 19:28

    Ah ah ton premier paragraphe m'a fait rire, style "je sors les gros mots pour faire genre", bien joué / (mon préféré a toujours été paradigmatique).

    C'est fou ce qu'il fait jeune dans la première photo.

    Bref, le commentaire  qui sert à rien aussi vu que j'ai jamais regardé la série (mais je crois que je devrais / et je me suis bien amusée avec ton article).

    3
    Lundi 1er Avril 2013 à 21:01

    J'ai bien ri ! Le pire, c'est quand même que ton propos, étayé par une belle connaissance de la série, tient la route^^. J'ai adhéré à l'ensemble de ton article et je pense qu'un ouvrage sur la pilosité dans les séries ferait un tabac. Tu tiens un bon filon ;-P

    4
    amdsrs Profil de amdsrs
    Mardi 2 Avril 2013 à 12:18

    > Watcher: oui, c'est un excellent divertissement! merci pour le commentaire!

    > Violaisne: j'ai quand même dû relire les résumés de saison pour pondre un truc un peu cohérent, ma connaissance de la série est assez limitée (c'est pas Buffy quoi...!) Et je te propose de co-écrire cet ouvrage: je m'occupe des cheveux, tu prends les autres manifestations pileuses.

    5
    Emmanaude
    Mardi 16 Avril 2013 à 23:28

    Trop cute le Sam, lors de la 1ere saison (que je n'ai jamais vue)! Est-ce que les expressions capillaires de son frangin Dean ont été aussi variées et lourdes de sens au fur et à mesure des saisons? Je ne le connais que la tête bien rasée et clean. J'aimerais le voir chevelu, si je reviens aux origines ma curiosité serait-elle satisfaite? Bye for now. XX

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :