• Vendredi 5 et samedi 6 juillet s'est déroulée à Paris la 5ème édition de Philoséries, rencontres universitaires pluridisciplinaires sur les séries.

    Je n'ai pas assisté à tout le colloque mais seulement aux deux matinées dont voici les compte-rendus.

    Avertissement: ce billet de blog a valeur informative, vous ne trouverez ici que des résumés des communications passés au crible de ma propre appréciation. J'ai fait de mon mieux pour rendre avec le plus de fidélité possible les intentions de chacun, pour ne pas trahir leurs propos. Ces deux journées sont destinées à être publiées en actes de colloque et en aucun cas je ne prétends me substituer à cette initiative, mais au contraire donner peut-être envie à certains sériephiles de se procurer cet ouvrage à paraître. De plus, cela pourrait permettre de promouvoir un événement qui en a bien besoin (nous étions moins de 20 dans la salle, ce qui est à mettre sans aucun doute au compte du manque de communication autour de ces journées).

    Mes remarques personnelles sont en italique, le choix des images d'illustration est de moi. Tout le reste relève du résumé des analyses proposées par les intervenants.

    Philoséries "The West Wing" - compte-rendu lacunaire (partie 2)

    2) Manon Garcia, The West Wing: une série post-féministe?

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Vendredi 5 et samedi 6 juillet s'est déroulée à Paris la 5ème édition de Philoséries, rencontres universitaires pluridisciplinaires sur les séries.

    Je n'ai pas assisté à tout le colloque mais seulement aux deux matinées dont voici les compte-rendus.

    Avertissement: ce billet de blog a valeur informative, vous ne trouverez ici que des résumés des communications passés au crible de ma propre appréciation. J'ai fait de mon mieux pour rendre avec le plus de fidélité possible les intentions de chacun, pour ne pas trahir leurs propos. Ces deux journées sont destinées à être publiées en actes de colloque et en aucun cas je ne prétends me substituer à cette initiative, mais au contraire donner peut-être envie à certains sériephiles de se procurer cet ouvrage à paraître. De plus, cela pourrait permettre de promouvoir un événement qui en a bien besoin (nous étions moins de 20 dans la salle, ce qui est à mettre sans aucun doute au compte du manque de communication autour de ces journées).

    Mes remarques personnelles sont en italique, le choix des images d'illustration est de moi. Tout le reste relève du résumé des analyses proposées par les intervenants.

    Philoséries "The West Wing" - compte-rendu lacunaire (partie 1)

     

    1) Hédi Kaddour, "This is the real world"

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Le nuage noir du dimanche soir n'a que peu de remèdes. La série pilou en est parfois un. Celle de ce soir c'est Bunheads, une série d'Amy Sherman-Palladino à qui l'on doit Gilmore Girls. Pour ceux qui ont aimé les filles Gilmore, aucun argumentaire n'est nécessaire: vous allez aimer Bunheads, point. Bien qu'ayant sa personnalité propre, Bunheads a toutes les qualités de sa grande soeur (dans les premières saisons en tout cas), peut-être même en mieux. Ça parle très vite, c'est référencé (mais moins que Gilmore Girls), c'est drôle, c'est simple mais fin et parfois loufoque.

    Les têtes à petits pains

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Grâce à la communauté sériephile twitter, j'ai pu suivre, de loin, le festival Séries Mania auquel je me suis promis d'assister l'an prochain. De tweets en live-tweets, j'ai vu passer plusieurs fois des avis très positifs sur Please Like Me, série australienne de format court, écrite et interprétée par Josh Thomas. (Et très bien réalisée, avec mention spéciale pour la musique qui donne parfaitement le ton.)

    Please Like Me, delicately

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • (Attention, billet de 1er avril...)

    Il est un domaine malheureusement trop souvent ignoré de la sémiotique télévisuelle: il s'agit des manifestations pileuses, qui gagneraient à mon sens à être plus souvent l'objet d'analyses rigoureuses. J'ai donc souhaité vous proposer, à mon niveau, un examen critique de la symbolique capillaire de Sam Winchester. J'ose espérer que cette étude puisse revêtir une valeur paradigmatique dans la conduite de futures études de sémiologie pileuse.

    Lire la suite...


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique