• ... ou ce que j'offre ou offrirais volontiers aux enfants de mon entourage.

    Des idées pour ceux qui veulent être des parrains/marraines/tontons/tata/papis/mamies cool.

     

    À partir de 3 ans

    1) Bob l'éponge : c'est délicieusement politiquement incorrect mais de la façon la plus brillante qui soit. C'est-à-dire que si vous n'êtes pas en âge de comprendre la subversion, vous n'y verrez que du feu. Donc vous pourrez regarder en même temps que les enfants et promis, vous ne vous ennuierez pas. C'est loufoque à tendance surréaliste et ça provoque chez moi de beaux fous rires.

    Ma sélection pour enfants

    **********************************************************************

    2) Shaun the sheep : ces petites histoires mettant un scène le mouton le plus malin de son troupeau sont tour à tour drôles, tendres et décalées. Créé par ceux à qui on doit "Wallace et Gromit", on y retrouve cette hilarante douceur dans des épisodes courts, toujours en pâte à modeler et sans paroles. Du coup, vous pouvez acheter le coffret britannique sans soucis et ça tombe bien car la première saison n'est qu'à 8,75 livres sur amazon uk!

    Ma sélection de séries pour enfants

    **********************************************************************

    3) Sesame Street: pour les petits bilingues (ou dans la VF de France 5). Le grand classique américain: Cookie Monster, Big Bird et surtout Elmo. (Je suis fan d'Elmo: j'en veux un vrai pour moi.) C'est doux et drôle, surtout destiné aux tout-petits. (En vrai, parfois je regarde aussi. Juste pour Elmo.)

     

    **********************************************************************

    4) CBBC's Bedtime Story: pour les bilingues (ou bien pour ceux qui veulent le devenir). La chaîne enfants du groupe BBC invite des acteurs à venir lire un livre. Les images sont montrées au fur et à mesure mais tout l'intérêt repose surtout sur l'interprétation de l'acteur. Et parmi eux, pour les grands enfants whovians que nous sommes: David Tennant, Alex Kingston, John Barrowman et John Simm.

     

    À partir de 5/6 ans:

    5) Il était une fois la vie: c'est comme ça que j'ai appris, vers 6 ans, comment fonctionnaient les globules blancs. Éducatif et divertissant. Hum... Je dois avouer que parfois il m'arrive encore de visualiser les anticorps comme ça:

    Ma sélection pour enfants

    **********************************************************************

    6) Le Bus Magique: on continue dans l'éducatif. Chaque voyage est l'occasion de découvrir le fonctionnement de la pollinisation, du climat, du corps humain... Le bus se transforme et change de taille à volonté pour approcher au plus près les phénomènes observés. J'étais passionnée par les histoires et les personnages. L'enseignement par l'amour de la fiction: on ne fera jamais mieux! (En plus, maintenant il y a des petits romans pour les jeunes lecteurs.)

    Ma sélection de séries pour enfants

    **********************************************************************

    Pour les plus grands. Certaines des séries suivantes n'existent pas en VF, mais c'est l'occasion d'instaurer de bonnes habitudes et de perfectionner la lecture grâce aux sous-titres. (rire machiavélique)

    7) The Sarah Jane Adventures: Russell T Davies est retourné à son premier métier, écrire pour les enfants. C'est plein d'aventures et d'aliens, c'est drôle et c'est moral dans le meilleur sens du terme. Et puis c'est parfait pour commencer la lente transformation de votre neveu ou nièce en futur whovian convaincu. (Quel enfant ne rêve pas d'être le maître de K9?)

    Ma sélection de séries pour enfants

     

    **********************************************************************

    8) Merlin: je dois avouer que je n'ai vu que la première saison. Mais il m'a semblé que c'était le style et la narration parfaits pour initier les plus jeunes (je dirais vers 8 ans) aux séries. Une grand histoire classique et la qualité BBC.

    Ma sélection de séries pour enfants

    **********************************************************************

    Pas facile de convaincre les plus grands de regarder ce qu'on leur conseille. Mais à mettre obligatoirement sur leur étagère:

    - Gilmore Girls

    - Bunheads

    - Angela, 15 ans

    - peut-être Dawson s'ils aiment les soaps ado

    - et surtout Buffy. (Attention, il vaut mieux avoir passé 16 ans quand on arrive en saison 6...)


    1 commentaire
  • Ils sont tellement cool et badass et drôles et fascinants et délicieusement effrayants qu'on en oublie toute morale. On les aime, parfois plus que l'on aime les good guys de la série.

    Suite de ma saga des billets légers de l'été qui requièrent peu de neurones.

    (Tous les méchants des séries de Whedon pourraient figurer dans cette liste, mais je me suis efforcée de faire un tri.)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • ... et qu'on déteste avec nos tripes. Même pas une once de sympathie de ma part pour ces personnages. Même s'ils sont généralement brillamment écrits et que sans eux la série serait bien fade.

    (Même principe que le dernier billet: du léger, du best-of, du presque pas de texte, c'est les vacances. Et si vous voulez du très bon qui vous chatouille agréablement les méninges ces temps-ci, je vous conseille fortement les billets de Sullivan Le Postec sur X-Files. Moi, j'ai pas le courage de faire aussi pointu par 30°C...)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Billet léger d'été à la mode best-of, qui ne sert à rien. Que des images, pas de blabla. Ça va vous changer...

    Mes amitiés préférées en séries. Non exhaustif et sans classement.

    (Le titre est une citation de Montaigne à propos de La Boétie, son BFF. La tarte à la crème des citations de Montaigne au lycée.)

    ***

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Il y a quelques jours j'ai échangé des tweets avec @Doctor_Marv à propos du second degré et de l'humour dans les adaptations (en fait, j'ai l'impression que "réécriture" serait une dénomination plus juste mais c'est un autre débat) des comics au ciné. L'idée de fond était que l'Avengers de Whedon avait été une déception pour lui parce que trop comique, trop dans l'auto-dérision (notamment, parmi d'autres arguments). En ce qui me concerne, j'ai besoin de ce regard distancié que peut porter une oeuvre (un auteur) sur elle-même pour l'apprécier. Notamment dès qu'il s'agit d'une oeuvre "de genre".

    Lire la suite...


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique