• 21 décembre

    Petit calendrier de l'avent des séries. Un billet par jour, simple image/vidéo ou texte plus long.

    Aujourd'hui, une petite bafouille à propos de The Middle.

     

    21 décembre

     

    Découverte cette année, The Middle m'a encore plus convaincue que la déjà très réussie Raising Hope regardée l'an dernier. Les deux se classent dans la même catégorie des sitcoms familiales single-camera, l'aspect low middle-class en plus. Le titre fait référence à la fois à la classe moyenne de la famille Heck et à leur situation géographique: l'Indiana, cet État où se situe la petite ville d'Orson, mais aussi la Pawnee de Parks and Recreation.

    21 décembre

    The Middle n'a rien de révolutionnaire: pas de mockumentary un peu bidon à la Modern Family, pas d'humour parfois trash à la Malcolm, pas de concept original initial à la Raising Hope. Mais à la place, The Middle joue sur la partition traditionnelle de la série familiale avec juste ce qu'il faut d'exagération pour être toujours drôle et parfois hilarante. L'histoire est portée par la mère, Jackie, qui commente en voix off mais sans lourdeur les mésaventures de sa famille de trois enfants: Axel, adolescent stéréotypé dont le personnage gagne en profondeur et en intérêt au fil des saisons, Sue, reine de la scoumoune  à l'optimisme débordant dont la joie de vivre est contagieuse, et Brick, petit garçon très... spécial. Enfin, Mike, le père, est un personnage réaliste, rationnel et parfois attendrissant dans sa gêne à exprimer ses sentiments.

    21 décembre

    Il ne passe rien d'extraordinaire dans The Middle. Les épisodes s'enchaînent en suivant immuablement le rythme calendaire: épisode de rentrée, d'Halloween, de Thanksgiving, de Noël, de St Valentin... Et pourtant, l'écriture incroyablement solide et fine, l'interprétation toujours juste, l'atmosphère familiale réconfortante mais jamais dégoulinante de bons sentiments (on n'est pas du tout dans 7th Heaven!) et la drôlerie toujours au rendez-vous, font de cette série aux allures modestes une petite perle à voir et revoir. D'autant plus qu'elle a su évoluer au fil de ses six saisons: au départ centrés sur le point de vue de la mère débordée, les épisodes se sont peu à peu orientés vers les enfants à mesure qu'ils grandissaient et que leurs histoires gagnaient en intérêt.

    Non, vraiment, sur l'échelle des séries de qualité, The Middle ne se situe pas au milieu, mais bien vers le haut.

    21 décembre

    « 20 décembre22 décembre »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :